En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

Portail régional d'information en santé

Vous êtes ici : Accueil > Les Publications

L'Agence régionale de santé Grand Est vous informe

Message à l'attention des médecins libéraux, de la Marne et des Ardennes

Foyer épidémique de rougeole dans l'arrondissement de Rethel

Point de situation sur les données rougeole de Champagne-Ardenne :

8 cas de rougeole recensés (mais pas toujours notifiés pas déclaration obligatoire), domiciliés sur Avançon et St loup en Champagne (08) avec des liens épidémiologiques identifiés. Parmi les 8 cas, 2 sont confirmés biologiquement (sérologie +). Les cas index (2 cas) sont identifiés et ont été en contact avec des cas de rougeole dans la région bordelaise pendant les vacances de Noël. Au niveau du risque de propagation, il y a l'école primaire de St Loup en Champagne où deux cas ont déjà été contaminés (une élève et un parent d'élève) et les urgences du CH de Reims où un des cas confirmé est passé le 14/02.

2 cas recensés, domiciliés à Reims : enfants de moins de 3 ans, de 2 familles différentes et garder à domicile. Passage aux urgences du CHU de Reims le 14/02. Sérologies négatives mais faites trop tôt, donc contrôle prévu cette semaine pour les deux cas. Dans les deux cas, pas de lien épidémiologique avec un cas de rougeole ou avec les cas d'Avançon-St Loup.

1 cas domicilié à Epernay : confirmé biologiquement, pas de lien avec Reims ou Avançon, séjour en Occitanie (Toulouse) dans les 18 jours précédant la date de début des signes. => cas isolée.

Les professionnels de santé et les professionnels chargés de la petite enfance doivent être particulièrement vigilants quant à leur vaccination contre la rougeole.

Critères de signalement et de notification :

La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Afin d'effectuer cette démarche, complétez le formulaire de DO et envoyez-le par mail à ars-grandest-alerte@ars.sante.fr ou par fax au 03 10 01 01 61.

Le formulaire (cliquez pour télécharger), disponible sur le site de l'ARS Grand Est, est à adresser dès le diagnostic clinique d'une rougeole sans attendre les résultats biologiques.

Rappel : diagnostic clinique de rougeole = fièvre ≥ 38,5°C + éruption maculopapuleuse + au moins un des signes suivants : conjonctivite, coryza, toux, signe de Köplik

Conduite à tenir devant un cas de rougeole

1. Mettre en place immédiatement les précautions « Air » et « Contact »

2. Confirmer le diagnostic : 2 possibilités

  • Confirmation biologique : PCR dans les 3 jours suivant l'éruption puis la sérologie (qui est négative si faite trop tôt)
  • Confirmation épidémiologique : cas qui répondant à la définition d'un cas clinique ET qui a été en contact dans les 7-18 jours avant le début de l'éruption avec un cas confirmé

3. Identifier les sujets à risque de rougeole grave : sujets immunodéprimés, femmes enceintes non vaccinées et enfants de moins d'un an

4. Recommander la mise à jour urgente des vaccinations selon les recommandations du calendrier vaccinal 2018

Toute personne née depuis 1980 devrait avoir reçu deux doses de vaccin :

  • Première dose à 12 mois
  • Deuxième dose entre 16 et 18 mois

Pour les personnes contact d'un cas de rougeole :

  • Nourrissons âgés de 6 à 11 mois : une dose de vaccin trivalent (hors AMM entre 6 et 8 mois révolus : nouveauté du calendrier vaccinal 2018) dans les 72 heures suivant le contact présumé
  • Personnes âgées de plus d'un an et nées depuis 1980 : mise à jour conformément au calendrier vaccinal pour atteindre deux doses de vaccin trivalent
  • Professionnels de santé ou personnels chargés de la petite enfance, sans antécédent de rougeole et/ou n'ayant pas reçu deux doses de vaccin trivalent, quelle que soit leur date de naissance : une dose de vaccin trivalent.

Dans certains cas, une injection d'immunoglobulines polyvalentes en milieu hospitalier peut être recommandée pour les personnes contacts (notamment si risque de rougeole grave).

Pour signaler une maladie à déclaration obligatoire, comme la rougeole, vous pouvez joindre la plateforme régionale de veille et d'urgences sanitaires :
Suite au signalement, l’ARS valide le cas et met en place les mesures de contrôle nécessaires pour éviter la diffusion de la maladie au sein de la population.