En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

Portail régional d'information en santé

Vous êtes ici : Accueil > Les Publications


L'AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ DU GRAND EST VOUS INFORME

Epidémie de rougeole en France - mars 2018

L’épidémie de rougeole qui sévit actuellement dans le Sud-Ouest de la France se généralise sur plusieurs régions du territoire (près de 1.000 cas depuis novembre 2017 dont un décès) et fait craindre une épidémie d’ampleur importante. Les personnes les plus à risque de rougeole grave sont les personnes immunodéprimées, les femmes enceintes et les nourrissons de moins de 1 an.

Dans ce contexte, l’ARS Grand Est tient à vous rappeler les éléments essentiels de la conduite à tenir.
 

1/ Signalement à l’ARS

Tout cas de rougeole doit être signalé immédiatement sans attendre les résultats biologiques par tout moyen approprié au Point Focal Régional de l’ARS :

Téléphone : 09 69 39 89 89
Fax : 03 10 01 01 61
ars-grandest-alerte@ars.sante.fr

Ce signalement permettra l’identification et la vaccination rapide des contacts, qui doit être réalisée en urgence et au plus tard dans les 72h afin de limiter la circulation du virus.
Attention : La confirmation biologique par sérologie ne peut  être réalisée qu’à partir du 3ème jour après l’éruption. Lors des 3 premiers jours suivant l’éruption, seuls un kit salivaire spécifique ou un écouvillonnage salivaire peuvent être réalisés et envoyés au CNR (Centre national de référence de la rougeole à Caen).
 

2/ Mise en œuvre des mesures barrières

Dans le cadre de votre pratique, pour tout patient suspect de rougeole, il est nécessaire :
  • d’assurer, dans la mesure du possible, la prise en charge du patient à domicile
  • d’éviter le passage en salle d’attente s’il se présente à votre cabinet
  • d’isoler le patient, lui faire laver les mains et porter un masque chirurgical
  • de privilégier les prélèvements biologiques à domicile s’ils étaient nécessaires
  • d’assurer la protection individuelle du professionnel de santé par des mesures de protection de type « air »
  • de rappeler à l’entourage du patient les règles d’hygiène (solutions hydro-alcooliques)
  • de prescrire l’éviction de la collectivité jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption
  • d’aérer les zones de présence du patient car la transmission aérienne du virus reste possible jusqu’à 2 heures dans un espace clos après son départ.
 
Consulter l’aide-mémoire sur les recommandations vaccinales et sur les mesures préventives autour d’un cas de rougeole : aide-mémoire vaccination rougeole 2018 

3/ Vaccination

Le contrôle de l’épidémie requiert la vérification et la mise à jour systématique du statut vaccinal de toute personne née après 1980 (2 doses de vaccins contre la rougeole) et particulièrement les enfants de 1 à 4 ans, les adolescents, les jeunes parents et les femmes en âge de procréer.
Attention : Un nourrisson ayant bénéficié d’une injection avant l’âge de 12 mois (en cas de voyage en zone épidémique ou de prophylaxie suite à un contact avec un cas de rougeole) doit recevoir par la suite deux doses de vaccin trivalent suivant les recommandations du calendrier vaccinal.

Plus d'informations, le  suivi des données épidémiologiques et des supports de communication (affiches, dépliant…) sont disponibles sur : https://www.grand-est.ars.sante.fr/epidemie-de-rougeole-en-france-professionnels-de-sante-la-conduite-tenir