URPS Médecins Libéraux Grand Est

Une voix pour la médecine libérale !

 
 Prise en charge et scolarisation des enfants
 
 Pédiatrie

Épidémiologie, physiopathologie, incidence de la maladie chez les enfants, portage et contagiosité, manifestations cliniques en pédiatrie, les syndromes de Kawasaki atypiques, ouverture des
écoles : ce que l'on sait du Covid chez l'enfant.

 
 
 Distribution de matériel de protection (EPI)
 
La distribution en officine pharmaceutique de la dotation d'état aux professionnels de santé se poursuit jusqu'au 4 octobre 2020, à raison de 9 masques FFP2 par semaine et 50 chirurgicaux par semaine et par médecin.

A compter du 5 octobre 2020, la gratuité des EPI en pharmacie pour les professionnels de santé doit théoriquement cesser et il reviendra à chaque professionnel de procéder lui-même aux commandes et à la gestion de son stock d'EPI. Il est recommandé de prévoir de disposer en permanence d'un stock d'environ un mois d'avance afin de pallier à d'éventuelles futures difficultés d'approvisionnement.

Où se procurer des masques FFP2
Les masques sont normalement disponibles en pharmacie mais si les pharmacies de votre secteur n'en proposent pas, vous pouvez également vous adresser à votre fournisseur habituel de matériel médical. Chez les fournisseurs qui ont pignon sur rue, les masques FFP2 sont disponibles dans la semaine.

 
 
 Tests virologiques RT-PCR
 
Priorisation des indications de tests virologiques RT-PCR
Dans le cadre de l'intensification de la stratégie de dépistage par RT-PCR et de la levée de la nécessité d'une prescription médicale préalable, le nombre de personnes se présentant dans les laboratoires de biologie médicale pour se faire dépister est en forte hausse et une embolisation des capacités de dépistage aux dépends des patients pour lequel l'accès doit être prioritaire a parfois été signalée.

Des organisations spécifiques doivent être mises en place dans les laboratoires et les territoires pour permettre une prise en charge rapide des situations les plus critiques en terme de diffusion du virus. La Direction Générale de la Santé diffuse les instructions pour la mise en place de la priorisation au sein des laboratoires de biologie médicale (21/08/2020)

Plus d'informations

 
 
 Contact tracing
 
Le médecin traitant a 5h pour ouvrir le dossier de son patient
 
Lorsqu'un patient bénéficie d'un tests PCR, que vous l'ayez prescrit ou non en tant que médecin traitant, s'il est positif, le médecin traitant sera destinataire des résultats (en général via Apicrypt).
Pour une meilleure fluidité, vous pouvez demander à vos labos de vous appeler en cas de résultat positif, dès sa sortie machine.
Dès que vous avez connaissance du résultat, il est préférable de contacter votre patient afin d'organiser une consultation d'annonce rapidement. Elle servira à balayer le sujet avec lui et éventuellement gérer ses patients contacts, et si le patient est d'accord, d'ouvrir son dossier Contact Covid dans Ameli Pro.
 
Attention : Pour les cas positifs dont le dossier n'est pas ouvert au bout de 5 heures, le médecin conseil, qui a accès automatiquement aux résultats par SI-DEP, enregistrera le patient dans Contact-Covid pour déclencher les appels de la plate-forme Caisse. Or seul le médecin qui ouvre la fiche Contact Covid y a accès par la suite.
 
Pour mémoire, la consultation d'annonce et ouverture du dossier Contact Covid se facturent G+MIS, VG+MIS, TCG+MIS (et éventuellement plus MEG s'il s'agit d'un enfant de moins de 6 ans) et suppose de suite ou en différé de quelques heures une consultation d'annonce abordant le sujet en détail.
 
 Tests sérologiques

Les tests sérologiques sont remboursables par l'Assurance maladie, sous conditions.

Depuis le 29 mai 2020, les tests sérologiques (sous réserve d’être conformes au cahier des charge de la HAS, marqués CE et évalués par le CNR) sont remboursables à 100% par l’Assurance Maladie dans les situations suivantes :
 
- le test est réalisé sur prescription médicale pour les usages définis par la HAS suivants :
  • Diagnostic initial de patients symptomatiques sans signes de gravité suivis en ville, et de patients symptomatiques graves hospitalisés, en cas de discordance entre le tableau clinique et le résultat du test virologique (par RT-PCR) ;
  • Diagnostic de rattrapage de patients symptomatiques graves et hospitalisés, ou sans signe de gravité et suivis en ville - n’ayant pas pu faire l’objet d'un test virologique dans le délai de sept jours durant lequel il est sensible ;
  • Diagnostic étiologique à distance chez des patients symptomatiques sans signe de gravité diagnostiqués cliniquement mais n’ayant pas fait l’objet d'un test virologique
  • Détection d’anticorps chez les professionnels soignants et personnels d’hébergement collectif (EHPAD, prisons etc.) non symptomatiques, lors de dépistage et détection de personnes contact par amplification génique selon les recommandations en vigueur après un test virologique négatif et uniquement à titre individuel.
 - le test est réalisé sans prescription médicale pour les professionnels de santé ou leurs employés, les personnels d'un établissement de santé, d'un établissement social ou médico-social sur présentation d’un justificatif attestant de l’une de ces qualités
 
Sources :
- Décret n° 2020-637 du 27 mai 2020 (JO du 28 mai)
- Arrêté du 24 juillet 2020 (JO du 25 juillet)
 
 Arrêts de travail
 
A qui prescrire un arrêt de travail (actualisé au 1er septembre 2020) ?
 
Le dispositif d'arrêt de travail préventif des personnes vulnérables plus particulièrement exposées au COVID-19 évolue à compter du 1er septembre : le décret paru au JO du 30 août prévoit que seuls les assurés dans les situations suivantes pourront être arrêtés et indemnisés :
  • Être atteint.e de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)
  • Être atteint.e d'une immunodépression congénitale ou acquise
  • Être âgé.e de 65 ans ou plus ET avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macro vasculaires ;
  • Être dialysé.e ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.
Plus d'informations sur le dispositif d'indemnisation (CPAM)
 
Pour tous les autres patients, les situations relevant d'un arrêt maladie sont les suivantes :
  • Personnes présentant des signes évocateurs du COVID-19
  • Personnes contact
  • Personnes testées COVID+