En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

URPS Médecins Libéraux Grand Est

Une voix pour la médecine libérale !

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES (PDSA)

 

La commission PDSA a été installée en 2017. Elle poursuit deux objectifs principaux :

  • Accompagner le dispositif de Permanence des soins ambulatoires de la région Grand Est

  • Mettre en place des expérimentations sur une filière libérale de prise en charge de soins non programmés en journée

Ces objectifs se déclinent à travers plusieurs actions stratégiques pour l’URPS ML Grand Est :
 
  • Participer de manière active aux instances institutionnelles en charge de la PDSA en région Grand Est :
Réunions des Comités Départementaux et sous-comités médicaux de l’Aide Médicale Urgente, de la Permanence des Soins et des Transports Sanitaires (CODAMUPS-TS), Projet Régional de Santé 2, Comité Régional des Soins Non Programmés – CRSNP et sous-groupe opérationnel PDSA
 
  • Accompagner la rédaction du nouveau cahier des charges Grand Est de la Permanence des Soins Ambulatoires 2018. Le cahier des charges régional fixe les conditions d'organisation de la permanence des soins ambulatoires, et notamment :
    • Il précise les principes régionaux d’organisation, notamment de la régulation médicale des appels et de l'offre de soins ambulatoires assurant la prise en charge des demandes de soins non programmées aux horaires de la PDSA
    • Il détermine dans sa déclinaison départementale les conditions d'organisation des territoires de permanence des soins afférentes à chaque département, ainsi que les lieux fixes de consultation.
    • Il établit la rémunération forfaitaire des médecins participant au dispositif.
 
 Il précise que ce numéro est le n° 116 117, numéro réservé à la mission de permanence des soins ambulatoires, en application de la décision n° 2009-884 du 30 novembre 2009 de la Commission européenne.
 
  • Soutien de la demande de mise en place de la régulation libérale dans les Ardennes et la Haute-Marne (derniers départements en France ne disposant pas d’une régulation libérale), assortie d’une régulation hors site avec l’outil SYPPS (logiciel de régulation libérale). « […] Les médecins volontaires participent à l'activité de régulation médicale des appels dans les conditions définies par [le] cahier des charges [de la PDSA]. Lorsqu'un médecin assure la régulation des appels depuis son cabinet ou son domicile, il signe une convention avec l'établissement siège du service d'aide médicale urgente. » Article R6315-3 modifié par Décret n°2016-1012 du 22 juillet 2016 - art. 1
 
  • Suivi de la phase pilote en Grand Est du vaste programme SI SAMU. Le chantier national SI (Système d’Information) -Samu, piloté par l’ASIP Santé sous l’égide de la direction générale de l'offre de soins (DGOS), consiste à fiabiliser et sécuriser à la fois le système d’information et les moyens de télécommunication (phonie et radiocommunication) utilisés par les Samu-Centres 15, afin d’accomplir leur mission, tant dans le quotidien qu’en situation de crise.
Les pouvoirs publics ont ainsi confié à l’ASIP Santé la mission de concevoir et déployer un nouveau SI pour tous les Samu de France. Un SI national et innovant, conçu avec les acteurs du terrain (la Conférence Nationale des URPS participe aux nombreux groupes de travail). Le chantier, initié en 2010, est entré dans sa phase de réalisation en 2014.

Onze SAMU feront partie de la phase pilote du programme (dont Mulhouse dans le Haut-Rhin) lancée en 2018. La généralisation du déploiement est prévue à partir de 2020, pour une durée de 40 mois.
 
  • Expérimentations sur des territoires du Grand Est d’une filière libérale de prise en charge de soins non programmés (SNP) en journée. Face à l’engorgement des services des urgences, la médecine libérale doit relever le défi de répondre aux demandes de soins non programmés, réponse qui doit être structurée et valorisée dans ses actes.
Notre projet vise à impulser une nouvelle organisation. Il s’articule autour d’un dispositif innovant, dont la pierre angulaire est la régulation libérale en journée sollicitant des effecteurs libéraux, grâce à une solution technologique légère et fiable.